CONFINEMENT EXQUIS

                       cadavre romanesque

CHAPITRE 24

14 avril 2020, Pierre EK

Jamais la région n’eut connu une telle effervescence, les médias du monde entier venus chercher de l’info campent ici et là, provoquant la colère des habitants du village et de son maire, Sylvain Dulac. Malgré la douceur du printemps, l’homme transpire déjà dans son costume devenu trop étroit cet hiver. Un balai incessant de néo-hippies plus informés les uns que les autres sur la situation a plongé sa ville dans une atmosphère folklorique mais pesante. Certains chantent les louanges de « Juliana, l’âme vengeresse, partie fusionner avec le grand tout numérique ». D’autres créent des Crop Circle humains pour générer un subtil flux spirito-quantique vers le grand architecte afin qu’il guide l’essence de Juliana dans le bon vortex retour.

C’est vers midi que débarquèrent lentement quatre sombres véhicules avec à bord la fine fleur de la DGSI pressée de marquer l’affaire du sceau de la rationalité. Le convoi marqua l’arrêt aux pieds du maire rapidement cerné par les journalistes.

- Mr Dulac ? lança un homme en sortant d’une des berline.

- Lui-même… ! Enchanté commissaire Gradoux, avançant une main un peu impressionnée.

- Moi de même Mr Dulac !

Puis, balançant un regard autour de lui, il demanda appuyé :

- Dites moi cher monsieur, serait-il possible de discuter dans un endroit disons… moins exposé ? - Mais très certainement veuillez me suivre ! dit-il en ouvrant la voie vers une petite mairie se fondant discrètement au milieu des maisons de centre-bourg.

De la horde de journaliste une voix paniquée s’éleva :

- Commissaire ! Commissaire ! Le peuple doit savoir ! Y’a-t-il un lien entre l’affaire Julianna et les phénomènes observés dans l’Aude ? Commissaire ?

Interloqué, le maire se retourna pour tenter d’identifier le tribun, mais une main ferme dans son dos le fit prestement se diriger vers l’entrée de la mairie.

- Entrons ! lui souffla le commissaire, et quatre garde du corps scellèrent le pas de porte. L’unique salle de réunion de la mairie semblait un peu à l’abandon. L’élu et ses trois administrés préféraient débattre à tour de rôle autour d’un repas dans leur demeure respective et régler les histoires de mœurs au domicile des concernés voir, directement au bistrot. Un chevalet de conférence au bout d’une table ovale était la seule preuve que des activités de réflexion collectives pouvaient éventuellement s’y dérouler. La dernière était datée d’un « Bonne année 2020 ! »

- Que se passe-t-il dans l’Aude commissaire ? demanda le maire sentant que l’actualité l’avait dépassé.

Joignant ses deux mains à hauteur de sa bouche et posant ses coudes sur la table, Gradoux expira lentement.

- A vrai dire on ne sait pas vraiment…

Puis, plongeant un regard pénétrant dans les yeux de Dulac, il continua :

- Depuis plus d’une semaine des phénomènes étranges ont été observés dans une partie du massif des Corbières. C’est comme si…, c’est comme si la nature s’était littéralement figée. L’eau de la Blanque ne coule plus, les animaux ont désertés les lieux et, le plus inquiétant, c’est que plus aucun habitant n’est joignable. Nous avons envoyé déjà trois équipes sur place et nous n’avons à ce jour aucune nouvelle de nos collègues.

  • Facebook
  • Instagram

CONFINEMENT EXQUIS

confinement.exquis@gmail.com