CONFINEMENT EXQUIS

                       cadavre romanesque

CHAPITRE 22

12 avril 2020, Piero

Une rafale de vent terrible souffla dans la grotte, accompagnée de sifflements stridents. Les disciples furent projetés contre les parois. Leur visage se tordait de douleur et leurs hurlements étaient couverts par la symphonie d'ultra-sons qui emplissait l'espace. Gévard étaient tombé inconscient, les oreilles de Firmon saignaient. Au milieu de cette apocalypse, Juliana, près du cube de carton restait mystiquement immobile, éblouie par une lumière d'une blancheur brûlante. A l'index de sa main gauche brillait la bague. Elle souriait, les yeux dirigés droit vers la source du faisceau lumineux. Cette fois l'état de trans n'était pas simulé. Des voix d'outre-tombe s'exprimant dans un dialecte surnaturel résonnèrent dans l'enceinte caverneuse, la communauté entière demeurait clouée aux murs. Le cube de carton s'illumina, comme s'il se chargeait en électricité. Un éclair terrible explosa dans la pièce, un flash immense inonda l'assemblée. Puis le silence... Des secondes d'un autre siècle s'écoulèrent.

Alors que Nadhir ouvrait les yeux et reprenait ses esprits, l'évidence le frappa. Juliana et le cube avaient disparu.

  • Facebook
  • Instagram

CONFINEMENT EXQUIS

confinement.exquis@gmail.com