CONFINEMENT EXQUIS

                       cadavre romanesque

CHAPITRE 18

8 avril 2020, Sheila

Juliana se sentait paralysée. Gévard, Didier ? Didier, Gévard ?

Mais comment cela était-ce possible ? Comment cet oncle à barbe blanche qu’elle avait tant affectionné enfant et qui avait disparu du jour au lendemain pouvait-il s’ériger en Maître de Cérémonie devant cette assemblée pendue à ses lèvres ? Les questions se bousculaient dans sa tête. Et moins elle trouvait de réponses, plus elle était pétrifiée.

Puis, elle repensa à un détail : la tête de mort sur la bague. Celle-là même qui figurait sur la chevalière de son oncle. Mais oui ! Elle se souvenait avoir été intriguée par ce symbole à un dîner où Oncle Didier était assis à côté d’elle. Un sentiment étrange l’envahit. Celui d’une conversation qui semblait avoir été effacée de sa mémoire. Comme si celle-ci avait été reformatée sans laisser d’indices.

- Oncle Didier, pourquoi as-tu une tête de mort sur ta chevalière ?

Elle revit le regard étonné qu’il lui lança.

- Tous les hommes de la famille portent cette chevalière. D’ailleurs ton père aussi en a une mais il refuse de la mettre au doigt.

Juliana avait senti que son oncle éludait la question et elle avait insisté.

- Oui, mais pourquoi la tête de mort ? Et pourquoi papa ne voudrait pas la porter ?

Il y avait eu un long silence. Ernesto, à l’autre bout de la table, ne se doutait pas un seul instant de quoi son frère et sa fille pouvaient discuter. De toute façon, jamais il n’oserait révéler de tels secrets. Jamais !

- Si je te raconte une histoire, tu me promets que ça restera notre petit secret ?

Juliana acquiesça. Plus Oncle Didier avançait dans son histoire, plus elle avait peur pour lui. Et c’est tout ce dont elle se souvenait car il lui fut impossible de se remémorer quoique ce soit d’autre. Foutue mémoire reformatée !! Il fallait qu’elle sache.

Elle avait le lourd pressentiment que le crâne qui liait les destins de la chevalière et de la bague faisait également la connexion avec le troublant élixir qui, souvent, lui causait une atonie sévère pendant plusieurs jours. Il fallait qu’elle parle à Firmon, gardien de l’élixir psychotrope et certainement des secrets de Didier.

  • Facebook
  • Instagram

CONFINEMENT EXQUIS

confinement.exquis@gmail.com