CONFINEMENT EXQUIS

                       cadavre romanesque

CHAPITRE 25

 

12 avril 2020, Clémentine Ventichelen

Sarah n'en revient pas. Elle croyait pourtant en avoir fini avec lui. Plus de vingt années s'étaient écoulées et il réapparaît comme par magie devant elle. Un coup du destin, du mauvais sort plutôt. Entendre la voix du vieil homme lui remémore tous ces mauvais souvenirs qu'elle aurait voulu laisser sur le bord de la route. Après cinq longues minutes, pesantes, elle ose enfin prendre la parole :

- Bonjour, Jean... Que faites-vous ici ?

- Tu ne te doutes vraiment de rien ?

- Non... Je devrais ?

- L’île de la Barthelasse, les vignobles et ma passion pour les coléoptères auraient pu te mettre sur la piste... Et Dominique Michel, ce cher Dominique... Paix à son âme ! Malheureusement, lui épargner la vie aurait quelque peu contraint nos actions. Tu es une privilégiée Sarah, sache-le !

Le sourire en coin du vieil homme la fit tressaillir. Elle ne le connaissait que trop bien puisqu'elle avait passé son enfance à subir violences et fantasmes du frère de son père. A chaque fois, sans en dire un mot à qui que ce soit. A chaque fois, avec le même désarroi. A chaque fois, avec plus de peine et de dégoût. De toute façon, son père, le rabbin orthodoxe n'aurait jamais reconnu les paroles de sa propre fille. C'est d'ailleurs à cette époque qu'elle avait cessé de croire en Dieu et sa soi-disante miséricorde. La foi aveugle présente dans sa famille, qu'elle soit juive ou catholique, l'en avait écartée à jamais, elle en avait fait le serment. Et se retrouver là, dans cette grande et majestueuse pièce, à nouveau seule à seule avec son grand-oncle, pseudo grand prêtre de je-ne-sais-quelle-confrérie, ne lui disait rien qui vaille...

Pour la deuxième fois consécutive, Jean réussit à arracher Sarah de ses pensées :

- En savoir plus sur la société secrète du Coléoptère ne t'intéresse donc pas ? J'avais pourtant cru comprendre que tes amis t'avaient confié une mission...

Sarah se ressaisit. Repenser à ses derniers échanges avec Achille, Abdel Kader et Léa lui donne le courage de remettre le pied à l'étrier :

- C'est donc vous qui êtes derrière tout ça ? Vous m'en voyez troublée, je ne vous savais pas si fin stratège !

- Toujours aussi aimable, mon enfant ! Cependant, ce que je vais te dire va sans doute te réjouir : je ne suis qu'un pion sur l’échiquier, la confrérie me nomme « le grand maître du temps ».

- Confrérie, confrérie... mais que faites-vous donc de si extraordinaire dans cette vieille cave, mis à part torturer les sosies de Stéphane Bern ?

- Vieille cave, je ne te laisserai pas parler de la sorte de l'ancien cellier pontifical... Très chère Sarah, tu es dans l'antre des Papes d'Avignon, là où les cardinaux se sont rassemblés en 1378 pour ordonner le Grand schisme d'Occident. Bon, trêve de plaisanterie, il est temps de t'introniser auprès des nôtres. ILS ont entendu parler de toi et sont impatients de te rencontrer. Une jeune femme si intelligente et si subtile, ILS se sont dit que tu pourrais leur être utile, et ILS ont, ma foi, raison, je le crois.

- Qui ça « ILS » ? De qui parlez-vous ?

- Tu le sauras en temps voulu, ne soit pas trop impatiente. Pour l'heure, nous devons nous presser un peu, le mythique combat de scarabées-rhinocéros devrait bientôt débuter.... Et il n'est pas question que nous ne manquions une minute de cette cérémonie sacrée.

Scarabées-rhinocéros ? Cérémonie sacrée ? Décidément, cette journée revêtait une nouvelle fois un caractère étrange... Comme tout ce qui s'était déroulé sous les yeux de Sarah depuis sa sortie de prison...

  • Facebook
  • Instagram

CONFINEMENT EXQUIS

confinement.exquis@gmail.com