CONFINEMENT EXQUIS

                       cadavre romanesque

CHAPITRE 19

 

5 avril 2020, Don Vincenzo

10 ans, ça fait déjà plus de 10 ans qu’elle n’avait plus connu ça. Bien sûr, elle avait fricoté avec d’autres filles à Fresnes, c’était d’ailleurs la norme. Mais, franchement ce n’est pas son truc. Pour Achille aussi cela fait un bail ! Un peu plus de trois ans en fait, depuis l’assassinat de Mara qui jusque-là était restée son unique amour. D’abord gênés et timides, leurs ébats se sont progressivement intensifiés – notamment sous l’effet encore latent des multiples substances ingurgitées la veille par Sarah – et prolongés jusqu’au début de l’après-midi.

Le retour à la réalité est prompt. À peine sortie de son extase, Sarah découvre une tripotée d’appels manqués affichants « En cas d’urgence uniquement ». Elle rappelle instantanément Léa. La mission. Le Lubéron. Il faut faire vite. Très vite. Il est déjà 16 heures passées et il faut rejoindre la cellule du sud-est avant 21h 30. Léa lui dit de rejoindre le stade Charléty au plus vite où une Mercedes GLA blanche l’attend déjà avec une équipe à son bord. Rapidement, elle se saisit du nécessaire : les liasses de billets, l’horloge, et le passeport qu’Achille a eu la bonne idée de ramasser la veille chez elle. Elle l’embrasse sur le front et se précipite dehors. Fortuitement (ou pas, les coïncidences étranges s’enchainent quand même depuis sa sortie de prison), Charléty n’est qu’à quelques encablures. Il est 16h30, elle trouve la GLA devant le mondial pare-brise du boulevard Kellermann. Deux hommes sont à l’intérieur, ils forment une équipe très étrange ! Décidément le milieu et ses méthodes ont bien changé en 10 ans ! À gauche, derrière le volant, se trouve Abdel-Kader qu’elle ne connait pas. Geek à ses heures perdues, c’est un vétéran des go-fast depuis le Maroc. Lui seul peut relier Avignon depuis la Porte de Gentilly en moins de cinq heures. A sa droite, elle reconnait instantanément à son look colonel moutarde et son collier de barbe rousse Dominique Michel, professeur d’histoire loufoque et barré qui fut le directeur de recherche de Morgane avant de perdre sa chaire et ses émoluments à force de trop verser dans le conspirationnisme.

Pourquoi m’ont-ils collé se vieux fou se demande-t-elle ? Ce dernier engage la conversation dès qu’ils aient passé Wissous et rejoint l’A6 : « Ton histoire, la Tokyo Bank, le Lubéron, la Maison, le Coléoptère, c’est le réveil des démons que je craignais depuis longtemps radote-t-il. Vois-tu, une société secrète très importante, incarnée par la symbolique mystique du Coléoptère, existe depuis l’Antiquité. Cette dernière n’a jamais accepté le départ de la papauté d’Avignon en 1376. En réaction, au cours des sept derniers siècles, ses membres ont tenté de tirer profit des grandes épidémies – Peste Noire, Choléra, Grippe Espagnole – pour déstabiliser l’Occident et ainsi rétablir la papauté en Avignon. Avec ce nouveau virus et les mesures de confinement, ils cherchent à repasser à l’acte ! La Maison dont Léa m’a parlé est en fait leur quartier général tenu secret depuis des siècles. Il s’agit de la reconstitution de la mystérieuse Bibliothèque Pontificale disparue d’Avignon au départ des papes. Cette collection recouvre les archives et dossiers secrets des Coléoptères qui se sont succédés au cours des siècles. Il y a évidemment le dossier de la Tokyo Bank. Mais aussi des pans entiers d’histoire occulte jusque-là restés complètement ignorés. Avec la cellule du sud-est nous avons pu établir que la Maison se trouvait sur l’Ile de Barthelasse entre Avignon et Châteauneuf-du-Pape…»

  • Facebook
  • Instagram

CONFINEMENT EXQUIS

confinement.exquis@gmail.com