CONFINEMENT EXQUIS

                       cadavre romanesque

CHAPITRE 13

 

30 mars 2020, Virgile Makarius

- Je vais tout t'expliquer.

Il a plutôt intérêt, pense Sarah, parce qu'on n'y comprend rien pour l'instant à toute son histoire. Sarah est sacrément perplexe, de plus en plus confuse. Elle n'est pas encore paniquée, elle laisse ça pour plus tard. Elle ne veut pas y croire.

D'abord ces horloges autour du cou, alors que l'iPhone 17 GigaMax360 vient de sortir, c'est sacrément anachronique pense t-elle, le progrès à reculons. Puis vient un mystérieux virus planétaire qui décime la population. Soit, ça peut arriver, peste noire, grippe espagnole, à notre tour après tout, ce n'est pas comme si on ne l'avait pas mérité. Et maintenant ? Un flic devenu ripou, ça ne change pas tellement des séries américaines qu’on nous sert trois fois par jour. Mais ce n'est pas fini, roulements de tambour et cerise sur le gâteau : voilà qu’il y a un meurtre à résoudre dont elle seule détient la clé. La plaie. C'est un roman de Dan Brown ou quoi ? Manque plus que les Templiers et la pierre philosophale et elle aura eu la totale, le quinté dans l'ordre. Le type s'appelle Achille en plus, c'est pas crédible, c'est forcément un pseudo ! Pourquoi pas Virgile ou Ulysse pendant qu'on y est ! Quels prénoms à la con, ça lui rappelle les petits bourges de Janson ! La mythologie elle en a par dessus la tête, pour lui tenir compagnie à Fresnes ça passait mais maintenant dehors, elle ne veut plus en entendre parler. Mais force est de constater que cet Achille vient de tuer un flic sans avoir l’air d’y penser et a devant lui des milliers d'euros en liquide, bienvenu dans le nouveau monde. Il est loin le temps du groupe de Tarnac : une épicerie autogérée en Corrèze et quelques obscurs samizdats qu'on se refilait entre anciens de l'ENS. Même le gauchisme c'était mieux avant…

Puis le doute vient laisser sa place à l’inquiétude, rapidement mais sûrement. Après tout Morgane n'a aucun intérêt à lui raconter des bobards. À Achille de débuter ses explications, les mains posées à 10h10 sur le volant de sa Renault Twingo 1.4L, l'air placide comme s'il racontait les détails pratiques de son déménagement à venir, le regard rivé sur le petit sapin vert obsolète mais réglementaire, pendu maladroitement au rétroviseur. Sarah a du mal à se concentrer sur les paroles que débite Achille d’un ton monocorde, comme un texte que l’on récite par cœur. Son laïus a été préparé, écrit même.

De retour chez elle, après des tours et détours plus ou moins utiles qu'Achille a faits pour s'assurer de ne pas être suivi, Sarah est encore plus perdue qu'auparavant sauf qu'elle dispose désormais d'un objectif précis et d'assez de billets de 100 euros pour remplir un jacuzzi à ras bord. Sarah doit mettre la main sur celui qu'on surnomme le Coléoptère, le véritable commanditaire de ce qu'on appelle désormais le "casse du siècle". (Il convient toutefois de préciser au lecteur que ledit siècle n'ayant débuté seulement quelques années auparavant, le surnom attribué au braquage de la Tokyo Bank nous paraît quelque peu disproportionné, voire même carrément trompeur.) Problème, le Coléoptère est un homme très bien introduit, aux relations aussi nombreuses que biens placées, qui s'autorise à penser que faire assassiner une flic, aussi compétente et haut placée soit-elle, est une nécessité absolue quand celle-ci menace de révéler au grand jour et aux médias, les véritables coupables, dont il fait bien entendu parti. Second problème, le Coléoptère a usé de ses droits et de ses passe-droits pour rejoindre sa résidence du Luberon qui dispose d'une vue encore plus imprenable que la maison. Or la preuve irréfutable de la culpabilité du Coléoptère se trouve dans cette maison. Point positif : c’est une cassette VHS donc ça ne devrait pas être trop compliqué à trouver. Point négatif : plus personne n’a de magnétoscope ou peut être si, sa grand-mère à elle avec un peu de chance. Mais nous verrons ça plus tard.

Par où commencer se demande donc Sarah. Quitter Paris ? Oui, mais comment ? Sarah n'a ni voiture, ni carte 12-25, ce qui n'est pas très grave puisque les trains ne circulent plus de toute façon et qu’elle a dépassé les 25 ans depuis longtemps. Il ne reste plus qu’à recontacter ses anciens acolytes. Vraiment elle aurait aimé attendre plus de 24h après sa sortie pour rappeler toute la bande mais Sarah n’a plus le choix, elle est prise entre le marteau et l’enclume, sans savoir au juste qui distribue les rôles.

Sarah sort son téléphone portable et fait défiler son répertoire jusqu’à la lettre E. Elle prend une profonde respiration puis appuie sur le numéro enregistré à « En cas d’urgence uniquement ». Ca sonne, une tonalité s’écoule, Sarah tressaille, puis une seconde.

- Allo ?

  • Facebook
  • Instagram

CONFINEMENT EXQUIS

confinement.exquis@gmail.com